Bannière Joueur du grenier vs Youtube

S’adapter au nouveau YouTube – L’exemple du Joueur du Grenier

Bannière Astral Tabletop avec logo et visuel du jeu

Avec 3,39 millions d’abonnés sur leur chaîne principale et 1,62 millions sur leur chaîne secondaire, la réputation de Frédéric Molas et Sébastien Rassiat dits Fred et Seb, créateurs de la chaîne YouTube « Joueur du Grenier » monétisée par Melberries, n’est plus à faire.

Créées en septembre 2009 et avril 2015, les chaînes du « Joueur du Grenier » et du « Bazar du Grenier » consacrées aux jeux rétro sont sans conteste devenues l’un des piliers du gaming français grâce à leur style humoristique geeko-absurde

YouTube a connu de nombreuses péripéties et controverses depuis 2005, année de sa création, spécialement ces dernières années, en matière de (dé)monétisation et d’algorithme.

L’équipe du Joueur du Grenier n’a pas été en reste, preuve que tous les créateurs même les plus importants, sont concernés par ces mesures et ils n’ont pas hésité à plusieurs reprises à partager leurs points de vue et leurs plans d’action au travers de vidéos plus sérieuses qu’à l’habitude.

En novembre 2018, ils mettaient en ligne « Serious Talk » expliquant les conséquences de la vague de démonétisation qui a fait trembler tous les créateurs de contenu. En effet à cette époque, les revendications Content ID déferlaient sur YouTube.

Petite explication pour ceux qui ne connaîtraient pas :

La monétisation des vidéos YouTube s’opère de différentes façons :

  • Soit la vidéo est monétisée et elle génère de l’argent via les publicités qui apparaissent avant et pendant la vidéo et cet argent est intégralement reversé au créateur de contenu.
  • Soit la vidéo est considérée comme n’étant pas adaptée à tous les annonceurs (par exemple : sujets politiques, images violentes, …), dès lors moins de publicités seront affichées avec le contenu et donc généreront moins d’argent.
  • Soit la vidéo est considérée comme « claim » (revendication Content ID en français), c’est-à-dire qu’elle est monétisée (avec publicités avant et pendant) mais elle ne génère pas d’argent pour le créateur de contenu. Celui-ci est reversé intégralement au possesseur des droits (ex : musique protégée par les droits d’auteur apparaissant dans la vidéo).

Dans ce dernier cas de figure, que la vidéo contienne 10 secondes ou 20 minutes de contenu protégé, le contenu propre au créateur de contenu est ainsi « dévalorisé », c’est ce que regrettait et dénonçait Fred. Sur l’année 2018, sur les 10 vidéos qu’ils ont mises en ligne seules 3 sont encore monétisées à la sortie de la vidéo « Serious Talk ».

Afin de parer à cette situation, beaucoup de YouTubeurs français ont dû se calquer sur le nouveau modèle américain et choisir entre financement participatif (par exemple via Patreon) et sponsoring pour éviter la casse.

C’est vers cette dernière option que l’équipe du Joueur du Grenier a décidé de se tourner. Cependant, ils ont décidé d’intégrer leur humour si particulier dans ces segments ce qui aide finalement à « faire passer la pilule ».

En novembre 2019, ils mettent en ligne une nouvelle vidéo intitulée « YouTube m’ennuie ». Dans celle-ci, ils reviennent sur l’année écoulée suite au cataclysme de la démonétisation et sur l’évolution des contenus.

Fred y relève la problématique qu’inspire pour lui le format « feat and fun » (formule reprenant guests, rires, montage très dynamique avec beaucoup de cuts) auquel il reproche la professionnalisation du milieu et la commercialisation des contenus.

« Maintenant, on est passé sur un YouTube où tout le monde fait tout. C’est ce que je reproche, c’est que pour moi tout est devenu fade », y explique-t-il.

Ce format est effectivement utilisé par de plus en plus de YouTubeurs, l’algorithme mettant dorénavant en avant les contenus possédant un bon taux de rétention (temps moyen de visionnage devant une vidéo), aux dépens parfois de contenus de qualité.

Et même si l’équipe du Joueur du Grenier a décidé de ne pas « jouer le jeu » et formater son contenu aux tendances actuelles, ils gardent toujours une communauté extrêmement forte qui ne les laissera pas tomber.

Venez discuter des nouveautés YouTube avec le network Melberries sur leur stand dans le hall 1